Adieu Papa...

vilia a décidé de raconter son histoire sur Girls. C'est dans son témoignage "Adieu Papa...", que vilia partage son expérience avec vous.

Sexo-Psycho
Sexo-Psycho
vilia

Mon père n'est pas mort. Parfois, je me dis que ce serait mieux.. Je ne lui veux aucun mal, ou peut-être que si, un peu. J'aimerais seulement pouvoir me dire que s'il m'oublie, s'il refuse de me voir, c'est parce qu'il ne peut pas. Seulement, c'est juste parce qu'il n'en a pas envie.

Mes parents ont divorcé il y a 3 ans. Je vis à plein temps chez ma mère, ce n'est pas toujours facile mais on fait avec. Au début, j'allais chez mon père un week-end sur 3, et la moitié des vacances scolaires, mais à force de l'entendre insulter ma mère, mes grands-parents, ma grande sœur. J'ai décidé de ne plus y aller. Il ne me l'a jamais pardonné.

Je ne suis pas retournée chez lui depuis 2 ans et demi. C'est long. J'ai voulu, je me suis excusée, alors que finalement je n'avais rien fait de mal. Il me reprochait de préférer "la famille de ma mère" à lui, de ne plus l'aimer, d'être distante et froide. Pourtant je faisais tout mon possible, tout pour qu'il m'aime : je venais à chaque fois avec ma mère déposer ma petite sœur chez lui, je lui demandais si il voulait que je reste. "Non. Pas de salope dans ma maison." A chaque fois.

Alors il y a 1 an, j'ai décidé de ne plus y aller du tout. Ça a été l'enfer. Il m'appelait sur mon portable, pour savoir pourquoi je ne venais plus, m'insultant, menaçant d'envoyer les flics pour qu'ils m’amènent de force etc.

Et depuis 6 mois, plus aucune nouvelle. Il ne veut pas me voir, il ne veut pas entendre parler de moi. Il ne me considère même plus comme sa fille. J'ai beau réfléchir, repasser en long et en large toutes les scènes, je ne vois pas où j'ai merdé pour qu'il m'en veuille à ce point. Je lui demandais juste de passer du temps avec moi, pas d'insulter ma famille dès qu'il me voyait. Mais ça il ne l'a jamais compris.

Aujourd'hui, j'apprends à me construire sans père. A ne plus pleurer quand une amie me dit "tiens, mon père [...]". Sur mon papier d'inscription, au lycée, ma mère n'a pas renseigné l'adresse de mon père, ni son numéro de téléphone. Il a dit que s'il recevait quoi que ce soit à propos de moi, il porterait plainte pour harcèlement. Je ne l'ai pas revu depuis 1 an et demi. Pas même une photo. Rien.

Certains jours, il me manque. Mais la plupart du temps, je le déteste pour ce qu'il m'a fait. A cause de lui, j'ai perdu 12 kilos, je me suis mutilée, j'ai failli me suicider. Je voulais son attention. Mais aujourd'hui c'est terminé.
Je crois que je souffre moins de son absence au quotidien. Je m'habitue. Un jour J'arrêterai de souffrir.

Et ce jour-là, je pourrais lui dire "Adieu Papa."

avatar
VOUS AIMEREZ AUSSI
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site Girls.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous